Taichi Chuan à l’UNESCO

 Le jeudi 17 décembre 2020, l’ Unesco a inscrit le Taichi Chuan au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le dossier présenté par la Chine a été approuvé lors de la quinzième session intergouvernementale réunie en visioconférence sous la présidence de la Jamaïque.

Le dossier de présentation décrit le Taichi Chuan comme un art martial inspiré de la philosophie chinoise traditionnelle. Dans le dossier de présenté par la Chine le Taichi Chuan est définide la façon suivante :

Le Taijiquan est une pratique physique traditionnelle se caractérisant par des mouvements souples, lents et relâchés. Le pratiquant réalise les exercices en gardant un esprit neutre et droit.L’accent est mis sur le contrôle de l’esprit et de la respiration. Cette discipline est basée sur l’alternance des cycles du Yin et du Yang, et les notions de préservation de la santé, et d’unité du ciel et de l’homme, sont constamment présentes.

Le Taiji est largement pratiqué en Chine où l’on peut voir quotidiennement hommes et femmes de tous âges s’entraîner dans les parcs et jardins. Ils enchaînent des mouvements lents et contrôlés, réputés entretenir à la fois l’esprit et le corps. Cet art martial a désormais débordé des frontières chinoises et asiatiques et gagné l’occident. “Etudier le Taijiquan permet d’apprécier la vision cosmologique des Chinois et de mettre en pratique leurs notions de préservation de la santé”

Cette reconnaissance de notre pratique au niveau international marque une étape importante pour son développement.

Encore très peu connue, souvent mal comprise, notre discipline reste encore marginale. Le Taiji Quan est souvent classé dans les activités de bien être. Il est  en général coupée de ses racines martiale et Chinoise. Le Taiji Quan contient pourtant d’immenses richesses.

Sous une apparence de gymnastique douce, le Taichi permet de reprendre possession de son corps.Ses connections avec la Médecine Chinoise Traditionnelle, engendrent une action préventive reconnue sur notre santé .Cette pratique est également une prise de contact philosophique avec la conception Taoïste de l’univers et du corps humain.

Le Qi Gong connaissait déjà une reconnaissance progressive avec sa mise en place expérimentale dans plusieurs programmes hospitaliers. Espérons que cette inscription à l’UNESCO permette de donner sa juste place au Taichi Chuan.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

RSS
Follow by Email
Facebook

Tel

06 88 27 17 29