Qi Gong Bâton ou Taiji Yangsheng Zhang

Nous avions évoqué, dans un article consacré à la bannière Mawangdui, la pratique du Qi Gong Bâton. Nous allons revenir plus précisément sur cette pratique dans ce nouvel article.

En 2007, le centre de Gestion du Qi Gong pour la santé, relevant de l’administration Nationale Chinoise de la culture physique et du sport, a chargé des experts de créer des exercices basés sur les mouvements réalises à l’aide d’un bâton et décrits dans les illustrations du daoyin.

Pratique du Qi Gong avec bâton
Pratique du Qi Gong avec bâton

Le Bâton

Le bâton utilisé pour cette forme de Qi Gong est généralement en pin, frêne ou en bambou. Ce bâton peut-être lisse ou bien orné de gravures de dessins Chinois. Sa longueur varie entre 105 cm et 130 cm pour un diamètre d’environ 2,5 cm. On dit que la longueur du bâton doit être équivalant à 3 fois la largeur des épaules. Mais il ne faut toutefois jamais oublier que les dimensions du bâton dépendent aussi du ressenti du pratiquant.

Le bâton doit être comme une extension du corps. Il permet de développer l’harmonie entre le yin et le yang. Le bâton qui est rigide est plutôt considéré comme yang. Il va donc falloir développer l’aspect yin du corps. La fluidité et la souplesse seront alors un but à atteindre pour harmoniser la pratique.

Les mouvements sont conduits par le bâton et coordonnés à la respiration. Il fait office de balancier et agit comme pivot pour guider les mouvements. Les ancêtres Chinois pensaient que le ciel était rond et la terre carré. Le taiji Yangsheng Zhang a donc pour mouvement principaux des cercles doux, souples et continus. Ces cercles permettent également de facilité les étirements, de masser le corps et certains points d’acupuncture.

La pratique du Qi Gong Bâton :

Le fait de ternir un objet dans les mains aide à la coordination et permet de fortifier le corps et d’améliorer la posture. Sa pratique régulière assouplit les tendons et les articulations. Ceci permet également permet aussi de travailler la structure du corps dans sa globalité ; l’axe vertical (terre / ciel),  le relâchement du bassin et l’enracinement. La pratique du bâton développe la maîtrise et la conduite de l’énergie, la précision du geste, la qualité de l’ancrage et de présence.

Cet enchaînement de 8 mouvements permet de travailler la ceinture scapulaire et de renforcer en douceur les épaules. Il stimule le foyer supérieur (cœur / poumon) tout en assouplissant les articulations des poignets, des coudes, et des épaules. Les flexions des jambes et les rotations de la colonne vertébrales permettent de renforcer les lombaires, les dorsales et les cervicales.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liens

RSS
Follow by Email
Facebook

Tel

06 88 27 17 29