Mawangdui : témoignage du Qi Gong dans l'histoire

La découverte de Mawangdui nous a fourni le plus ancien témoignage de la pratique du Qi Gong dans l’histoire. Ce site archéologique Chinois est situé dans la province du Hunan.  Il date de la période des Han occidentaux (190-164 avant Jésus Chris).

Les fouilles se déroulèrent en urgence de 1972 à 1974 à la suite d’un jet de gaz enflammé. Le méthane produit par la décomposition des matières organiques des tombes avait pris feu. Trois tombes furent alors découvertes. Elles contenaient les momies du Marquis de Dai, de sa femme et de son fils.

Les chinois pensaient être en présence de la tombe du Roi Chevalier Mawangdui (Ma : cheval, Wang : roi, Dui :  tertre ou tombeau) C’était en fait les 3 tombeaux du Marquis de Dai, Premier Ministre du Roi de Chin, de sa femme, la Duchesse de Dai et de son fils. Les tombes contenant le Marquis et son fils étaient en assez mauvaises états. La sépulture de la Duchesse était par contre parfaitement conservée.

Témoignage du Qi Gong dans l'histoire
Fouille du site de Mawangdui en 1973

Petite précision, Duchesse ou Marquise :

Les titres nobiliaires Chinois ne correspondent pas tout à fait aux titres occidentaux. Le  terme Chinois pour Marquis  est “Houjue”. Son épouse est par contre nommé “Gongjue” qui est traduit par Duchesse. Cependant, elle porte à son tour le titre de  “Houjue” (Marquise) à la mort de son mari. Le Marquis de Dai étant décédé après son épouse, elle a donc été enterrée en tant que Duchesse suivant le rituel Chinois de l’époque.

La bannière de Mawangdui : Confirmation de la pratique très ancienne du Qi Gong.

La bannière de Mawangdui. Le plus ancien témoignage de Qi Gong dans l'histoire

La bannière de Mawangdui est une peinture sur soie datant de 168 av JC.  Elle est longue de 140 cm et large de 50 cm. Cette fresque est réalisée en couleurs et représente 44 personnages. Elle a d’abord été intitulée l’Album de Daoyin Yang Sheng (nourrir la vie) puis définitivement rebaptisée Illustration du “Daoyin Tu”.

Une quarantaine de personnages, hommes et femmes de tous âges  y sont représenté dans des postures diverses.  Ces personnages exécutent des mouvements de Daoyin et chaque illustration est accompagné d’une légende. Malheureusement seules 31 illustrations sont lisibles. les autres n’ont pas résisté au temps.

Les légendes font référence, soit à une indication thérapeutique du mouvement (ex : trouble du système digestif, douleur au genou…) soit à la ressemblance de la posture avec un animal ; ours, singe, grue, dragon… Tous ces animaux prenant bien sur place dans la mythologie Taoïste. Nous remarquons également que quelques personnages pratiquent avec un bâton long .

Ces 44 postures de Qi Gong (Daoyin) sont le témoignage le plus ancien de Qi Gong qui nous soient parvenus à ce jour. Ce sont la base des plus anciens mouvements de notre pratique.

Étymologiquement, le terme Daoyin est composé de 2 sinogrammes :

Le sinogramme Dao signifiant : conduire ou diriger la concentration le long des méridiens ou sur un point  particulier du corps. La concentration devant demeurer fluide et légère comme un fil de soie.

Le sinogramme Yin signifie littéralement “tirer à soi la corde de l’arc”. C’est à dire étendre et replier le corps énergétique pour devenir plus souple. Ceci a également pour but de faire disparaître les tensions internes, physiques tout comme psychiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liens

RSS
Follow by Email
Facebook

Tel

06 88 27 17 29